Actualités

Favoriser la biodiversité dans un projet immobilier, c’est possible

Date

Souvent incomprise, la biodiversité n’est que rarement prise en compte dans les projets immobiliers en Suisse. Savez-vous qu’un espace vert n’est pas nécessairement propice à la biodiversité ?

Suite à la volonté des promoteurs de favoriser la biodiversité, une équipe a été mise en place sous l’égide de Mathieu Migeon, Intégrateur WWF Association Suisse pour les Quartiers Durables du bureau Ecotec Environnement à Genève afin de l’intégrer dès la conception du projet.

Comment s’assurer qu’un espace vert soit favorable à la biodiversité ?

 

Voici quelques explications de Mathieu Migeon interviewé par Anne-Laure Mahy, coordinatrice du projet.

Quand on parle d’un lieu propice à la biodiversité, de quoi parle-t-on ?

Pour être propice à la biodiversité, un espace doit répondre à des exigences quantitatives et qualitatives afin d’avoir une valeur biologique réelle et remplir des fonctions vitales vis-à-vis des espèces animales et végétales qui le colonisent. On parle de milieu fonctionnel. Dans la nature, plusieurs types de milieux sont présents: boisés, bocagers, prairiaux, humides, rocheux et pionniers et plus un site propose des milieux différents et plus la biodiversité pourra s’épanouir en créant des connexions.

Pour être fonctionnel, chaque milieu doit répondre à des exigences en terme de surface (par exemple un milieu boisé est considéré comme fonctionnel à partir de 200 m2 alors qu’un milieu prairial peut l’être à partir de 10 m2) et de composition (par exemple le choix des essences doit être indigène ou encore être source de nourriture pour la faune).

Le Parc des Crêts propose cinq types de milieux différents répartis sur l’ensemble du projet :

  • Un milieu boisé le long du ruisseau des marais,

  • Plusieurs milieux bocagers qui viennent assurer une transition entre les espaces extérieurs, les rez des bâtiments et les villas voisines,

  • De larges prairies proposant des mélanges grainiers variés,

  • Un réseau de milieux humides composé de noues de récupération des eaux pluviales,

  • Ainsi que des milieux rocheux favorable à certaines espèces de mousses, lichen et fougères

    article9-1.jpgVergers anciens

La variété des milieux est donc essentielle. Qu’en est-il du rapport entre le bâti et la biodiversité ?

Pour que la biodiversité puisse s’exprimer, une des clés du succès est de fixer des objectifs en termes de surface fonctionnelle pour la nature. Par expérience, on sait qu’un projet doit prévoir un minimum de 20 % de surface dédiée à la biodiversité afin d’avoir un équilibre idéal entre espace dédié à la nature et espaces dédiés aux fonctionnalités des habitants. Le Parc des Crêts s’est fixé l’objectif de 30% minimum de surface dédiée à la biodiversité ce qui permet d’offrir aux résidents de larges espaces de délassement tout en ménageant de généreux espaces pour favoriser la diversité de la faune et de la flore.

Les mesures en faveurs de la biodiversité ne s’arrêtent pas aux aménagements extérieurs. Les éléments construits du projet (bâtiments, routes, éclairage) proposeront des mesures spécifiques tels que la pose de nichoirs et de maisons pour insectes, des toitures végétalisés ou encore un éclairage adapté.

Et concrètement, que doit-on faire pour entretenir ces différents milieux ?

Certains milieux ne doivent pas être fréquentés alors que d’autres le tolère, il faut donc ajuster les cheminements et usages aux milieux développés. Pour l’habitant, comprendre les espaces où il est le bienvenu est important afin de favoriser la biodiversité.

Un entretien différencié des espaces est nécessaire de façon à les rendre pérenne dans le temps. Certains espaces, utilisés de façon plus intensive (espace de jeu de ballons par exemple) bénéficieront d’un entretien traditionnel (intensif à semi-intensif) alors que d’autres espaces bénéficieront d’un entretien moins fréquent (extensif)… et pourquoi pas… de l’éco-pâturage. Un plan d’entretien différencié fait pleinement partie de la démarche de biodiversité du Parc des Crêts et favorisera une diversité fonctionnelle et visuelle.

article9-2.jpg                                                   Martinet noir
 

Assurer une continuité biologique au sein du territoire genevois

 

Le Parc des Crêts bénéficie d’un environnement naturel de qualité (ruisseau des Marais et de la Drixe, bois des Marquets en proximité). Il est conçu pour être complémentaire avec les milieux environnants et assurer une continuité biologique au sein du territoire genevois.

Et pour vous, futurs habitants, pourquoi c’est important ?

 

Votre petit bout de planète participera localement à la protection et au développement de la biodiversité et des corridors biologiques de la flore et de la petite faune du Genevois. En plus d’en être fiers, vous en serez bénéficiaires au sein du Parc en côtoyant une diversité d’espèces, de formes, de senteurs, de sons, de mouvements… pour les années et décennies à venir.